Location de vacances pour tous : avantages

Voyager partout et profiter d’un séjour en famille ou entre amis, l’idée est séduisante lorsque vous vivez en situation de handicap. Comme chacun, vous aspirez à vous ressourcer en vous coupant de la vie ordinaire et en profitant des mêmes distractions que les autres.
Le handitourisme ou tourisme accessible se développe aujourd’hui et s’est doté de deux labels de qualité : « Tourisme et Handicap » et « Destination pour tous ». Le premier est destiné aux personnes atteintes d’un handicap moteur, visuel, auditif ou mental. Le second aux seniors, aux femmes enceintes, aux personnes de petite taille… Les locations de vacances accessibles sont de plus en plus nombreuses. Elles offrent l’avantage de préserver votre autonomie et votre intimité dans une ambiance handi-friendly. De nombreux hébergements sont labellisés et garantissent le respect des critères d’accessibilité fixés par la réglementation, voire plus. Ils obtiennent une labellisation pour chaque type de handicap et celle-ci concerne aussi bien l’usage du bâtiment que les équipements.

Les aménagements intérieurs à contrôler

Les locations de vacances pour personne à mobilité réduite permettent que la circulation soit simplifiée au maximum dans les pièces intérieures.

Elles comportent des espaces et des portes suffisamment larges (0,80 cm minimum) pour manœuvrer un fauteuil roulant. Si les locations ne sont pas de plain-pied, elles disposent souvent d’ascenseurs ou de sièges monte escaliers Lyon qui restent obligatoires pour louer à des personnes présentant un handicap.
Si vous avez des difficultés à marcher, l’escalier doit être équipé d’une main courante et les nez de marches recouvertes d’un matériau antidérapant.
Les chambres et les sanitaires doivent aussi être accessibles. L’emplacement du lit doit respecter les espaces de manœuvre et de retournement d’un fauteuil roulant.
Tous les équipements ou mobiliers de la maison doivent avoir une hauteur maximale comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol. Ils doivent être éloignés des angles rentrants et des obstacles en saillie. Pour les fauteuils roulants, ils ne dépasseront pas 0,80 m de haut et seront creux dans leur partie inférieure.
Le revêtement de sol ne doit pas être trop mou ni présenter des inégalités pour éviter de freiner les fauteuils roulants.

Les aménagements extérieurs à vérifier

L’accès aux espaces extérieurs commence avant même d’arriver devant la grille d’entrée.
Vous devez pouvoir stationner et quitter votre véhicule sans encombre. Si vous devez stationner dans la rue ou un parking, demandez s’il existe une place de stationnement adaptée. Ses dimensions vous permettent de ne pas vous retrouver exposé à la circulation.

Les accès à votre location vacances doivent suivre un cheminement logique et simple. Les allées seront revêtues d’un matériau où les roues des fauteuils roulants ne s’enfonceront pas. Assurez-vous que la porte d’entrée de la maison ou les baies vitrées sont accessibles et repérables. Des rampes d’accès, éventuellement amovibles, sont prévues lorsqu’un escalier mène à l’accès de la maison. Vous ferez attention à leur largeur et leur pente pour être sûr qu’elles supportent le poids en charge du fauteuil roulant !

S’il existe des endroits dangereux aux alentours ou dans la propriété (piscines, mares, route dangereuse…), ils devront être protégés par des barrières, des haies denses, une clôture.

Consultez le guide du label « Tourisme et Handicap », disponible dans les offices de tourisme et sur les sites internet spécialisés. Sans tarder, trouvez votre location vacances pour personne à mobilité réduite équipée à la perfection !