Et pourquoi ne pas consulter avant de boucler les valises ?

On ne saura que trop vous conseiller de vous rendre chez votre médecin afin de faire un bilan de vos pathologies existantes et des risques encourus selon votre destination, en particulier si vous êtes atteint d’une maladie chronique (cardiaque, diabétique…). Car, si comme les 4 millions de français voyageant dans les pays tropicaux chaque année , vous rêvez de dépaysement, inutile d’aller y chercher les conditions sanitaires de nos pays européens. Ne serait-il pas dommage de finir les vacances entre deux aéroports pour être rapatrié d’urgence ?

Toutefois, si les maladies tropicales se mêlent aux bagages dans 15 à 64 % des cas selon les études, la plupart du temps, elle se présentera d’une façon plutôt embarrassante mais relativement bénigne sous la forme d’une turista.

Un voyageur averti en vaut deux

Toute la solution est bien là : des vaccins à jour, des traitements adaptés, une trousse de secours bien préparée en fonction de votre destination et de votre état de santé général. Sachez que le site diplomatie.gouv.fr recense par pays les risques sanitaires et que chaque CHU dispose d’un service de maladies infectieuses et tropicales qui saura vous conseiller en la matière.

Précisons à toutes fins utiles que certaines destinations seront par exemple plus conseillées que d’autres si vous voyagez avec de jeunes enfants ou des personnes d’une santé fragile.

Enfin certaines précautions d’hygiène élémentaires seront à observer sur place : l’hygiène de vos mains, la qualité de l’eau que vous buvez (quitte à l’assainir par vos propres soins), la cuisson des aliments ainsi que leur nettoyage rigoureux. Méfiance aussi en ce qui concerne les pires transporteurs de maladies, les insectes : préparez soigneusement le matériel nécessaire pour vous en prémunir.

N’hésitez donc pas à préférer une bonne trousse de secours à deux ou trois maillots supplémentaires, au risque de voir gâcher votre périple par des aléas qui auraient pu vous être évités !