Le trek et ses origines

Si le mot trek est d’origine néerlandaise (trekken : marcher), sa popularité est liée à d’autres contrées bien plus chaudes : les migrations des peuples Boers cherchant à fuir la colonisation britannique en effectuant une longue transhumance des côtes d’Afrique du Sud vers le nord-est du pays.

Il fallut attendre les années 1960 pour voir naître réellement ce type de voyage dont le berceau est traditionnellement situé au Népal, principalement dans les massifs des Khumbu ou des Annapurnas. La première agence spécialisée y vit le jour en 1964, créée par un officier à la retraite, passionné de la région, qui utilisa pour la première fois le terme de trek pour nommer ces voyages pédestres à caractère exploratoire.

Aujourd’hui la dénomination de voyage trek, bien qu’il fut longtemps utilisé uniquement pour la découverte pédestre montagnarde, s’applique de fait à tout voyage mêlant marche à pied, découverte d’une zone généralement peu connue et confort précaire (en rapport à l’habituel !) si possible en logeant chez l’habitant. Ainsi vous trouverez de multiples régions du monde à explorer, du Sahara à la forêt amazonienne en passant par l’Islande, seul ou grâce à des agences spécialisées.

Pourquoi préférer le trek à d’autres voyages ?

Contrairement à ce que l’on pouvait croire, ce type d’aventure n’est donc plus réservé aux adeptes de la vie de Robinson Crusoé ou aux grands sportifs. En réalité, aux vus des multiples propositions offertes aujourd’hui, chacun peut trouver sa voie. Bien sûr, inutile de préciser que de vous lancer dans un voyage d’un mois seul et sans préparation physique, avec votre gros sac à dos au milieu du Sahara ou à l’ascension de Kilimandjaro serait peut-être une hérésie ou digne d’une folie quelque peu dangereuse !

L’idée de cette aventure semble en effet être bien plus initiatique que physique. Les trekkeurs bien souvent vous diront que si le dépassement de soi (physique) est une chose ce qu’ils retiendront de leur voyage sera plutôt d’ordre visuel par la multiplicité et la beauté des paysages traversés, humain par les rencontres faites en chemin, voire parfois spirituel.

De plus les trekkeurs sont bien souvent des personnes soucieuses de leur environnement et de sa préservation naturelle, ainsi vous verrez par exemple créées des chartes éthiques.

Bien plus qu’un voyage classique, le trek s’inscrit donc dans une démarche complète, naturelle et écologique. Comme si le virtuel devenait trop lourd et que voyager redevenait enfin le plaisir d’une découverte !